Le contrôle technique ou auto est une obligation légale qui vise à garantir aux usagers de la route une pleine sécurité. Les nombreuses défaillances automobiles et les accidents de la route dus au mauvais fonctionnement des véhicules ont été à l’origine de cette loi qui date de 1992.




Le CT doit être périodique et permet de contrôler près de 132 mécanismes ou points du véhicule (suspensions, pneus, système de freinage, etc.). On vous parle de 4 choses essentielles qu’il vous faut savoir sur le contrôle technique.

Le contrôle technique : définition et justification légale

Le contrôle technique ou auto en France : 4 choses essentielles à savoir


Le contrôle technique est une mesure d’amoindrissement des risques d’accident des véhicules roulant sur les axes routiers d’un espace géographique national ou régional. L’objectif du CT est donc purement sécuritaire et dans une moindre mesure écologique, puisqu’il permet de soustraire de la circulation les véhicules trop polluants et vieux.
Concrètement, cet examen que vous pourrez, par exemple, faire au centre auto à Aulnay-sous-Bois consiste à faire passer au véhicule concerné une batterie de tests fonctionnels.

C’est une démarche obligatoire et non négociable imposée à l’acquéreur d’un véhicule. Elle est rendue obligatoire grâce à l’érection en France de 23 articles complémentaires dans le Code de la route. Il s’agit des articles R323-1 à R323-25. On notera aussi la prise de l’arrêté du 18 juin 1991.

Où et à qui vous adresser pour passer un contrôle technique

Il existe sur toute l’étendue du territoire français une multitude de centres agréés qui disposent de tous les équipements et de l’expertise nécessaire pour faire passer un CT à votre véhicule. Dans de tels centres, les spécialistes se contenteront de vérifier l’état de fonctionnement de votre véhicule. Ils n’ont pas compétence à s’occuper des réparations afin de corriger des pannes relevées.

À vous donc de choisir le centre de contrôle technique agrée qui vous convient, muni de l’original de votre carte grise encore appelée certificat d’immatriculation.

Quand faire passer un contrôle technique à son véhicule ?

Bien que le contrôle technique soit une obligation légale, la décision de faire passer un contrôle technique à son véhicule est personnelle et unilatérale. Ce qui veut dire qu’aucun service public, aucun garage comme Auto Contrôle Technique ne vous rappellera à l’ordre si vous ne le faites pas. Bien sûr, vous pourriez vous faire coincer en pleine circulation dans le cadre d’une mission de contrôle routier inopiné.

Ce qu’il faut retenir essentiellement, c’est que la loi oblige les conducteurs à passer un contrôle technique obligatoire tous les 2 ans. Vous serez notamment passible de sanctions si vous ne réussissez pas à faire ce CT les 6 premiers mois de la quatrième année d’acquisition du véhicule.

Quels sont les véhicules concernés par le contrôle technique ?

Lorsque vous disposez d’un véhicule 4 roues de moins de 3,5 tonnes, vous êtes tenu de vous soumettre à la loi relative au contrôle technique auto. Sur le certificat d’immatriculation, on désigne ce type de véhicules par le terme d’utilitaires. Ces véhicules légers sont construits et utilisés pour le transport de marchandises.

Les autres véhicules concernés sont les véhicules particuliers (VP) également reconnaissables à leur certificat d’immatriculation. Ces véhicules sont essentiellement destinés au transport de personnes. Le nombre de places maximum dans ces types de véhicules est de 8.