Gin blossoms ‘robin wilson covers the ramones’ ‘pet sematary’ : regarder

Robin Wilson a toujours eu une voix parfaite pour les cimetières. Le ténor légèrement nasillard du chanteur de Gin Blossoms est juste le type de gémissement à porter loin et clairement à travers les pierres tombales. Juste à temps pour Halloween, il en fait bon usage sur une reprise fidèle du hit culte des Ramones, «Pet Sematary».

La couverture était l’idée du batteur et DJ radio de Nashville Andy Herrin, qui a contacté son vieil ami Wilson pour prêter sa voix à un enregistrement en studio et à une vidéo ultérieure. Complétés par les collègues musiciens de Herrin à Nashville, Paul Masson à la guitare et Mike Purcell aux touches, et le fils de Wilson, Grey, 19 ans, à la guitare, les Last Rites sont nés.

Tous les joueurs apparaissent dans la vidéo – rester en sécurité contre la pandémie dans des masques effrayants et soutenir Wilson alors qu’il agrafe et mime son chemin à travers le clip avec une peinture de visage macabre. Dans une année pleine de terreurs de la vie réelle, c’est une bonne sorte de peur.

Il rend également hommage à l’une des meilleures chansons rock d’Halloween de tous les temps. Écrit par le bassiste Dee Dee Ramone et le producteur Daniel Rey, l’original de 1989 des Ramones est apparu dans l’adaptation sur grand écran du roman d’horreur de Stephen King de 1983 sur la réincarnation. La propre vidéo des punks de New York est une explosion égale, avec Joey Ramone et le groupe se moquant de leur propre carrière – à la fin, ils sont enterrés vivants sous une pierre tombale des Ramones.

En plus de « Pet Sematary », Wilson a mis au point une liste de lecture Halloween pour Spotify qui comprend des chansons de The Cure, the Cult, Johnny Marr et Ghost, ainsi que l’hommage aux Ramones des Last Rites. Il rejoindra également Jim Babjak, Marshall Crenshaw et Graham Maby des Smithereens pour un concert en direct d’Halloween débutant samedi à 15 h 45. ET sur le Facebook des Smithereens.