Les rebelles Houthis du Yémen affirment avoir abattu un drone américain Reaper

[pxn_tldr]

diffusant des images de pièces correspondant à des pièces connues de l'avion sans pilote.

Les Houthis ont déclaré avoir abattu le Reaper avec un missile sol-air, dans le cadre d'une nouvelle série d'attaques cette semaine par les rebelles après une relative accalmie dans leur campagne de pression sur la guerre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza.

« un drone MQ-9 de l'US Air Force s'est écrasé au Yémen ». Il a indiqué qu'une enquête était en cours, sans plus de précisions.

Les Houthis ont décrit la chute comme s'étant produite jeudi dans leur bastion dans la province de Saada, au pays.

Les rebelles Houthis du Yémen affirment avoir abattu un drone américain Reaper

Les images diffusées par les Houthis comprenaient ce qu'ils ont décrit comme le lancement d'un missile visant le drone, avec un homme hors caméra récitant le slogan des Houthis après que celui-ci ait été touché : « Dieu est le plus grand ; mort pour l'Amérique ; Mort à Israel; maudis les Juifs ; victoire pour l’Islam.

Les images comprenaient plusieurs gros plans sur des parties du drone qui comprenaient le logo de General Atomics, qui fabrique le drone, et les numéros de série correspondant aux pièces connues fabriquées par la société.

Depuis que les Houthis se sont emparés du nord du pays et de sa capitale Sanaa en 2014, l'armée américaine a perdu au moins cinq drones au profit des rebelles, en comptant l'abattage de jeudi – en 2017, 2019, 2023 et cette année.

Les faucheurs, qui coûtent environ 30 millions de dollars chacun, peuvent voler à des altitudes allant jusqu'à 50 000 pieds et avoir une autonomie allant jusqu'à 24 heures avant de devoir atterrir.

L’abattage du drone intervient alors que les Houthis lancent des attaques contre les navires dans la mer Rouge et le golfe d’Aden, exigeant qu’Israël mette fin à la guerre à Gaza, qui y a tué plus de 34 000 Palestiniens. La guerre a commencé après que des militants dirigés par le Hamas ont attaqué Israël le 7 octobre, tuant 1 200 personnes et en prenant quelque 250 autres en otages.

Les Houthis ont lancé plus de 50 attaques contre des navires, saisi un navire et en a coulé un autre depuis novembre, selon l'administration maritime américaine.

Les attaques des Houthis ont diminué ces dernières semaines, les rebelles ayant été ciblés par une campagne de frappes aériennes menée par les États-Unis au Yémen. La navigation via la mer Rouge et le golfe d’Aden a diminué en raison de la menace. Les responsables américains ont émis l'hypothèse que les rebelles pourraient être à court d'armes en raison de la campagne menée par les États-Unis contre eux et après avoir tiré régulièrement des drones et des missiles au cours des derniers mois. Cependant, les rebelles ont renouvelé leurs attaques la semaine dernière.