in

La reine mère ne s'est pas réellement opposée au discours "Annus Horribilis" de la reine Elizabeth

La saison 5 de Crown a fait ses débuts sur Netflix à la fois excitante et controversée. Le spectacle a suivi la reine Elizabeth II depuis le jour de son mariage à travers les nombreux hauts et bas de son règne. Mais la cinquième saison, qui se déroule dans les années 90, dépeint l’une de ses années les moreover traumatisantes. La Couronne présente son tristement célèbre discours «annus horribilis» – bien qu’il comprenne une rédaction.

Le discours « annus horribilis » a résumé une année difficile pour la reine

Pour commémorer les anniversaires importants de leur accession au trône, les Britanniques organisent des jubilés officiels pour célébrer leur statut au sommet de la société britannique.

En 1992, feu la reine Elizabeth II a célébré son jubilé de rubis pour le 40e anniversaire de son accession. Contrairement au précédent Silver Jubilee pour son 25e anniversaire en 1977, qui a été décoré par plusieurs fêtes à grande échelle dans toutes les grandes villes du Royaume-Uni, c’était une affaire beaucoup plus atténuée.

La reine mère ne s'est pas réellement opposée au discours

L’humeur opprimée de la reine a dicté le moindre sens de l’occasion. Le 24 novembre, elle a prononcé un discours au Guildhall setting up à Londres. Vous pouvez tout lire sur le internet site officiel de la famille royale britannique. Mais il ressort clairement des extraits qu’elle était aux prises avec les retombées des événements récents dans sa vie et celle de sa famille.

« 1992 n’est pas une année sur laquelle je reviendrai avec un plaisir non dilué », a-t-elle déclaré. “Selon les mots de l’un de mes correspondants les in addition sympathiques (son ancien secrétaire privé adjoint, Sir Edward Ford), cela s’est avéré être une” annus horribilis “”, a noté la royale. Pour ceux qui ne parlent pas le latin, annus horribilis se traduit par “année awful”.

Le discours est la pièce maîtresse du quatrième épisode de la cinquième saison de The Crown, naturellement intitulé “Annus Horribilis”.

Cette model de la reine (interprétée par Imelda Staunton) begin exactement comme Elizabeth. Mais son discours se transforme bientôt en un morceau de fiction introspective. Le créateur Peter Morgan et ses écrivains ont ajouté des remarques sur l’héritage et les erreurs commises par la famille royale dans le passé en disant : “aucune establishment n’est irréprochable, et aucun de ses membres non additionally”.

Non seulement le discours était un peu différent, mais les événements qui l’entouraient n’étaient pas les mêmes non moreover. Comme l’a révélé Mme Mojo, sa mère, connue sous le nom de reine mère, ne s’est probablement pas opposée au contenu du discours, comme indiqué dans l’épisode. Cependant, c’est peut-être une réaction au discours rigorous entourant la famille royale ces dernières années.

Ce que la reine a dit, ce qui est assez intéressant. “Je me demande parfois remark les générations futures jugeront les événements de cette année tumultueuse”, a-t-elle déclaré. « J’ose dire que l’histoire adoptera un level de vue un peu moreover modéré que celui de certains commentateurs contemporains. La length est bien connue pour enchanter, même les vues les moins attrayantes. il a l’avantage inestimable du recul.

Que s’est-il passé en 1992 ?

Compte tenu des événements désastreux de 1992, vous pouvez comprendre pourquoi la reine a donné à l’année un surnom aussi dramatique dans son discours.

Que s’est-il passé pendant ces 12 mois ? Pas un, mais trois mariages royaux se sont effondrés (dont celui de la princesse Diana puis du prince Charles). Il y avait aussi “Tampongate”, qui a mis des détails intimes sur le prince Charles dans les tabloïds.

La reine a eu quelques autres années qui rivalisent avec 1992 pour la misère générale. Mais aucun d’entre eux n’a obtenu de titre dans une langue ancienne.

5 choses “The Crown” se sont trompées dans la saison 5, furthermore 6 elles ont raison