in

La réponse de Hunter Moore à "l'homme le plus détesté sur Internet" de Netflix, pourquoi il a abandonné le tournage et pourquoi il ne s'excusera pas pour IsAnyoneUp.com

Hunter Moore a fondé IsAnyoneUp.com, un web-site porno de vengeance qui est au centre des docuseries de Netflix L’homme le furthermore détesté sur Online. Le “King of Revenge Porn” allait initialement participer aux docuseries en trois functions, mais il a reculé. Découvrez pourquoi, ainsi que les raisons de Moore pour ne pas s’excuser pour IsAnyoneUp.com.

/h2> y compris sa fille. Les docuseries en trois events brossent un tableau de la suite de Moore au sein de la tradition de la scène, une sous-tradition des jeunes qui a émergé de la tradition emo au début des années.

Moore n’a pas interviewé pour les docuseries, mais les épisodes contiennent des extraits d’interviews précédentes qu’il a données à la presse ainsi que des vidéos qu’il a publiées sur ses propres plateformes. Le réalisateur de l’homme le as well as détesté sur Net, Rob Miller, a déclaré que Metro Moore était équitablement représenté dans les docuseries Netflix.

“Beaucoup de choses qu’il a dites que nous avons incluses dans la série, il l’a dit à plusieurs reprises au cours de diverses interviews, donc ce n’est pas juste une seule fois qu’il peut excuser en disant:” J’étais sous coke “ou” J’étais ivre “” dit Miller. “Donc, je pense que c’est représentatif de qui il était, à ce minute-là.”

La réponse de Hunter Moore à “L’homme le plus détesté d’Internet”

Lorsque L’homme le furthermore détesté sur World wide web est sorti, Moore a réalisé une vidéo faisant la marketing de la sortie. “Salut – Netflix vient de sortir un documentaire sur moi”, a-t-il déclaré sur TikTok.

J’ai créé le web page IsAnyoneUp.com… un site très controversé au début des années 2010. Le site World-wide-web a attiré une tonne d’attention du jour au lendemain et j’étais une sorte de petit con, donc j’ai aussi acquis beaucoup de notoriété. Donc si vous m’aimez ou si vous me détestez, allez le regarder. Laissez-moi savoir ce que vous pensez. Déposez un commentaire, et battons-nous à ce sujet dans les commentaires.

Hunter Moore, TikTok

Le producteur de docu-séries Netflix est “information” que Hunter Moore n’ait pas participé

Lorsque l’homme le in addition détesté sur World wide web était en développement, Moore a d’abord accepté de participer. Dans cette même job interview avec Metro, la productrice Vikki Miller a expliqué pourquoi Moore “s’était retiré”.

“J’ai d’abord été déçue”, a-t-elle déclaré. “Mais ensuite j’ai complètement changé d’avis et je suis tellement material que nous ayons fini par le raconter à travers le récit de Charlotte Legislation.”

Hunter Moore a retiré le concept expliquant pourquoi il n’a pas fait les docuseries

Il a partagé plusieurs tweets sur les docuseries Netflix, y compris une publication vidéo dans laquelle il a expliqué pourquoi il avait renoncé à y participer. Lors de la publication, le compte Twitter de Moore a disparu, ainsi que la publication vidéo.

Vice a sorti un documentaire de 13 minutes sur le “Revenge Porn King”

L’homme le additionally détesté sur Net n’est pas le seul documentaire détaillant l’ancien internet site Web de vengeance de Moore. Vice a publié Bringing Down the Revenge Porn King : Fakes, Frauds & Scammers sur leur YouTube le 19 avril 2022.

Le lendemain, Moore a commenté le documentaire de Vice sur Twitter (by way of Net Archive). “Alors hier, Vice a fait un petit documentaire et l’a mis en ligne sur sa chaîne YouTube, ce qui m’a fait passer pour un méchant”, a-t-il partagé.

“Pourquoi ne pas mentionner le bon s *** que j’ai fait. J’ai donné des milliers de bucks, organisé des événements caritatifs, sauvé des centaines d’animaux. Je veux dire que je viens de créer une plateforme et celui qui a posté sur mon website était votre bien-aimé à l’époque, alors pourquoi me blâmer et non votre partenaire en qui vous aviez confiance ?

Hunter Moore, Twitter

Comme révélé dans les docuseries Netflix, le general public a publié certaines des visuals sur IsAnyoneUp.com. Cependant, Moore et ses associés pirataient également les e-mails des gens pour obtenir des visuals.

Hunter Moore ne s’excusera pas pour IsAnyoneUp.com

Le information Twitter de Moore sur la vidéo de Vice a continué : « Écoutez les gars, j’ai passé mon temps derrière les barreaux. Vivre ma vie paisiblement maintenant, ça fait une décennie… certains d’entre vous m’aiment et la plupart d’entre vous me détestent. Il a conclu en expliquant pourquoi il ne s’excuserait pas pour l’ancien web-site World-wide-web.

“Si vous voulez que je m’excuse bien, je ne le ferais pas”, a déclaré Moore. “Je ne dois rien à personne.”