NYC' basé sur une histoire vraie ?

  • La saison 11 d'American Horror Story, intitulée NYC, se déroule dans les années 80 à New York et présente une mystérieuse maladie qui affecte la communauté LGBTQ ainsi qu'un tueur en série.
  • Bien que la série s'inspire souvent de faits réels, les tueurs présentés dans AHS: NYC sont fictifs mais pourraient être inspirés du Past Call Killer, un véritable tueur en série qui ciblait des hommes homosexuels à New York dans les années 80 et 90.
  • L'épidémie de SIDA fait également partie de l'intrigue de la série, avec des personnages montrant les premiers signes de la maladie. Les épisodes se déroulent sur fond de découvertes du virus et d'inquiétudes grandissantes au sein de la communauté LGBTQ.

La saison 11 d’American Horror Story, intitulée NYC, documente une période effrayante pour la communauté LGBTQ à New York  : une mystérieuse maladie sévit et un tueur en série prend plusieurs vies alors que la police ne fait rien pour les arrêter. American Horror Story est connu pour s’inspirer d’événements réels, mais NYC est-il basé sur une histoire vraie ? Voici ce que nous savons.

[Spoiler alert: The following story contains spoilers for American Horror Story : NYC Episodes 1 and 2.]

‘American Horror Story : NYC’ présente un tueur en série dans la Large Apple

Les deux premiers épisodes d’American Horror Tale : NYC, dont la première a eu lieu le 19 octobre, ont ouvert la voie à un grand mystère en 1981. Les corps de plusieurs homosexuels se trouvent à New York et à Fireplace Island. Tout en cachant son identité d’homosexuel lui-même, un N.YP.D. Un détective nommé Patrick (Russell Tovey) enquête sur la série de meurtres. Malheureusement, le département ne prend pas cela très au sérieux, alors le journaliste Gino (Joe Mantello) prend les choses en main.

Adam (Charlie Carver), dont le colocataire a disparu, affirme qu’un homme musclé portant un masque en cuir – connu sous le nom de “Major Daddy” – est responsable des meurtres. Cependant, un agresseur aux manières in addition douces qui aime servir des Mai Tais drogués est également un suspect. Y a-t-il deux tueurs distincts en liberté ou s’agit-il d’une seule et même personne ? Les fans devront continuer à regarder pour le savoir.

NYC' basé sur une histoire vraie ?

‘American Horror Tale : NYC’ est-il basé sur une histoire vraie ?

American Horror Story n’a pas hésité à incorporer de vrais tueurs en série – Jeffrey Dahmer a fait une apparition dans AHS : Hotel, tandis que les meurtres de Black Dhalia ont été abordés dans Murder Residence. Le ou les tueurs dans American Horror Tale : NYC sont cependant fictifs.

Bien sûr, il est tout à fait attainable que AHS : NYC se soit inspiré d’un tueur réel. Comme le souligne Rolling Stone, la chronologie et le cadre de cette saison s’alignent sur le Past Call Killer, qui ciblait les hommes homosexuels à New York dans les années 80 et 90. Comme le tueur Mai Tai dans AHS, le Past Get in touch with Killer a attiré les hommes des piano-bars. Il les a assassinés et a démembré leurs corps, les laissant dans des sacs poubelles jetés dans le New Jersey.

En 2001, un infirmier en chirurgie nommé Richard Rogers a été arrêté pour les meurtres de Thomas Mulcahy et Anthony Marrero. Il était également soupçonné de plusieurs autres décès en Pennsylvanie, dans le Maine, dans le Connecticut et en Floride. La law enforcement n’aurait pas accordé suffisamment d’attention aux meurtres.

“The Past Call Killer s’attaquait aux homosexuels de New York dans les années 80 et 90 et avait toutes les caractéristiques des tueurs en série les plus notoires”, a écrit le journaliste Elon Green dans Previous Get in touch with : A Correct Story of Appreciate, Lust, and Murder. dans Queer New York. “Pourtant, en raison de la sexualité de ses victimes, du taux de meurtres extrêmement élevé et de l’épidémie de sida, ses meurtres ont été presque entièrement oubliés.”

Un autre element d’American Horror Story : NYC est très vrai – la découverte du SIDA en 1981. Dans les épisodes 1 et 2, le Dr Hannah Wells (Billie Lourd) enquête sur un virus mortel qui se propage dans la populace de cerfs de Hearth Island. Quelques membres de la communauté LGBTQ commencent également à montrer des signes de la maladie qui finira par déclencher l’épidémie de sida. Bien que rien n’indique que le SIDA ait commencé avec des cerfs dans la vraie vie, le virus a rapidement touché les habitants de Fireplace Island. De furthermore, le journal qui emploie Gino, The Native, était une publication réelle qui couvrait des histoires sur le sida.

Nouveaux épisodes d’American Horror Tale : NYC diffusé les mercredis à 22 h et 23 h HE sur Fx. Le streaming le lendemain est également disponible sur Hulu.

Https://www citizenside fr/nyc-base-histoire/