Angela Bassett de Soul a expliqué comment elle a trouvé l’étincelle pour son personnage Dorothea Williams. Disney a une toute nouvelle série où les stars de leurs films expliquent leurs inspirations appelée Draw Me A Story. Cette fois, les choses se sont concentrées sur le film Disney + et sur l’idée du chef d’orchestre qui interprète tout le parcours de Joe Gardner. C’est une puissante présence scénique que l’instituteur admire depuis un moment. Bassett explique que ses années passées à Los Angeles à visiter des clubs de jazz ont eu une énorme influence. En outre, les performances de Betty Carter et Dorothy Donegan ont été d’une importance cruciale lors de la création du personnage de Dorothea Williams. Découvrez-la en l’expliquant par elle-même ci-dessous :A. et aller dans les clubs de jazz là-bas, voir Betty Carter sur scène, et elle ne fait pas que jouer et chanter. En nous donnant ce beau cadeau qu’elle a à partager « , a-t-elle ajouté. « Mais aussi, elle encadre et enseigne et élève ces jeunes musiciens dans son groupe. Ou avec Mlle Dorothy Donegan, qui était une pianiste phénoménale. Lorsque vous écoutiez sa pièce, vous pouviez entendre les souches d’une comptine, de la musique classique, ainsi que de l’improvisation jazz. C’était époustouflant.



Découvrez comment Angela Bassett, la voix de Dorothea Williams dans #PixarSoul, l’a trouvée ✨spark✨ pic.twitter.com/eSYX2EXMxo

« Rencontrer Pete pour la première fois. C’est une joueuse de saxophone. « Oh mon Dieu, je peux faire la tête d’un groupe ? Oh mon Dieu, maman, toutes ces leçons de guitare que j’ai suivies étant enfant. Eh bien, ces cinq cours de guitare parce que nous n’avons pas les moyens. Mais regardez jusqu’où ces cinq leçons m’ont mené. Non seulement je ne joue pas de guitare, mais je me suis mis au saxophone, j’ai mon propre quatuor !  »



Elle a également développé son éducation et la façon dont elle a pris en compte son amour de la musique. Tout le crochet de l’âme est sur le lien entre un artiste et ses passions, donc cela a beaucoup de sens.

Bassett a poursuivi : « J’ai grandi en tant que jeune enfant en appréciant la musique soul. Je me souviens de la longue console stéréo que ma mère avait. Elle avait beaucoup d’albums et adorerait jouer et mettre sur certains des plus grands. Les tentations, Martha et les Vhndellas, Soul Brother. Vous savez, c’était les années 60, James Brown. Vous savez, le médiator, l’afro, le médiator dans le dos de l’afro avec le poing dessus.

Avez-vous apprécié Soul ? Faites-nous savoir dans les commentaires !