Depuis plus de 40 ans, le magazine Cinefex offre aux lecteurs un aperçu unique du processus de création d’effets visuels pour l’industrie du cinéma et de la télévision, le magazine confirmant tristement que son dernier numéro était le dernier. Alors que le pivot vers les plates-formes en ligne est à l’origine de la suppression d’un certain nombre de publications au fil des ans, Cinefex a réussi à se démarquer de ses concurrents par son contenu exclusif, le point de vente confirmant que le coup final était la propagation de la pandémie de coronavirus, en grande partie à cause non seulement du manque de productions qu’il pourrait couvrir, mais aussi d’un manque d’annonceurs. Le numéro le plus récent, Cinefex 172, est le dernier numéro.



« Après 41 ans de publication, nous sommes tristes d’annoncer que Cinefex 172, juste à côté de la presse, sera notre dernier numéro », a partagé le média sur Twitter. « Un grand merci à tous nos fidèles fans. »

Arrêt du magazine Visual Effects Cinefex

Après 41 ans de publication, chez #CinefexNOW, nous sommes tristes d’annoncer que Cinefex 172, juste à côté de la presse, sera notre dernier numéro. Un grand merci à tous nos fidèles fans. pic.twitter.com/YyAhoFapyX



On ne sait pas ce que l’avenir pourrait réserver à la publication, étant donné que ce dernier numéro vient tout juste d’être annoncé, mais il est difficile d’exclure complètement un retour. Un autre magazine de l’industrie, le Fangoria, axé sur le genre, a cessé ses publications régulières en 2017, mais a été relancé en 2018 en tant que publication trimestrielle de format premium.

« En quelques semaines, la pandémie de coronavirus a balayé la planète, mortelle et implacable; et à ce jour, sa marche inexorable à travers les pays, les communautés et les familles reste largement incontrôlée », a détaillé le média sur les effets de la pandémie. « Le bilan humain a été dévastateur, mais il en a été de même pour les entreprises, dont un nombre incalculable de fermetures en raison de nécessité économique ou d’un mandat du gouvernement. Plus de 100 000 de ces entreprises, rien qu’aux États-Unis, ne rouvriront jamais. Nous sommes tristes d’annoncer que Cinefex en fera partie.  »

Leur déclaration a poursuivi: « La pandémie nous a privés de sujets, de points de vente au détail et, surtout, d’annonceurs, dont beaucoup, comme nous, ont eu du mal à rester à flot dans un climat de troubles et d’incertitudes intenses. Nous avons fait de notre mieux pour résister aux tempête, mais c’est finalement la tempête qui l’a emporté. Vous avez entre vos mains le dernier numéro d’un magazine qui a documenté et célébré l’une des formes d’art les plus dynamiques et passionnantes de l’histoire du divertissement. Cela a été notre grand honneur et notre privilège de le faire. Nous je te dis adieu.  »

Cinefex 172 est maintenant en vente.

Êtes-vous triste que le magazine se termine ? Faites-nous savoir dans les commentaires ci-dessous ou contactez Patrick Cavanaugh directement sur Twitter pour parler de tout ce qui concerne Star Wars et l’horreur !