Le fonds exceptionnel de solidarité de la FFF viendra-t-il secourir le football amateur  ?

Comme de nombreux secteurs de l’économie, le football est aussi impacté par la crise sanitaire du Coronavirus. Le monde amateur qui fonctionne avec très peu de moyens est très inquiet, pour les mois à venir, de l’impact de la pandémie. La Fédération Française de Football a mis en place un fonds exceptionnel de solidarité à destination des clubs amateurs.

C’était une décision très attendue par le football amateur. Le 16 avril dernier, le Comité exécutif de la Fédération Française de football (FFF) a publié un communiqué dans lequel il a précisé sa position sur plusieurs championnats. Comme on pouvait s’y attendre, la FFF a indiqué qu’elle mettait fin aux championnats amateurs, du National 2 aux compétitions de ligues, mais également au National 3, la D2 féminine, aux districts et aussi le futsal. Depuis le 13 mars, Noël Le Graët, président de la Fédération Française de Football, avait décidé de suspendre toutes les compétitions cette saison pour préserver la santé des joueurs et des différents acteurs du monde amateur.

Concernant les championnats de Ligue 1, Ligue 2 et National, aucune décision publique n’a été rendue pour le moment. Les dirigeants du football français attendent de voir l’évolution de la situation sanitaire. Concernant le football amateur, cette saison 2019-2020 est donc terminée. La FFF a précisé que les descentes et les montées se dérouleraient bien.

Le monde amateur inquiet

Le monde amateur est inquiet des répercutions de cette crise du Covid-19, à l’image de Thierry Deslandes, président du club la Maladrerie O.S Caen-Normandie qui joue en Régional 1. Il pense que l’arrêt des compétitions est une bonne chose et qu’il faut préserver la santé des joueurs avant tout. L’arrêt des compétitions pèse sur les finances du club. Le président indique qu’il aura certainement du mal à boucler le budget du prochain exercice. Plusieurs évènements qui devaient assurer une partie du financement du club ont dû être annulés en raison du confinement. Les recettes liées au mécénat et au sponsoring devraient aussi être revues à la baisse en raison de la crise économique.

Elles représentent un tiers du budget du club. Le président du club normand va aussi réduire ses dépenses dans les mois à venir. Il a déjà mis au chômage partiel ses sept salariés. Cela permet de faire baisser les charges. Dans une interview récente, le Président de la FFF, Monsieur Le Graët a souhaité rassurer les clubs amateurs en indiquant qu’un fonds exceptionnel de solidarité viendra en aide aux clubs de foot amateur en difficulté. On ne connaît pas encore le montant de ce fonds ni la manière dont il sera distribué. Plus d’informations seront dévoilées dans les semaines à venir. Cette cagnotte suffira-t-elle ? On peut se poser la question.

Quel calendrier de reprise pour la Ligue 1 ?

Dans le monde du football professionnel, c’est la grande interrogation du moment. Est-ce que le championnat de Ligue 1 va reprendre ? Et surtout quand ? Depuis le 13 mars, le championnat de Ligue 1 est suspendu. Plusieurs clubs se retrouvent face à des problèmes de trésorerie. Les négociations avec les banques vont être délicates. Le compte professionnel de ces clubs va certainement être en fâcheuse situation. Dans une interview récente, Jean-Pierre Caillot, le président du Stade de Reims indiquait qu’il avait bon espoir pour une reprise du championnat en juin prochain. Pour le moment, tous les salariés du club sont au chômage technique, y compris les joueurs. Les dirigeants du football français devraient se prononcer dans les semaines qui viennent.

Les clubs de football solidaires

Alors que l’épidémie de Covid-19 cause des milliers de morts dans le monde. Les clubs de football professionnels se mobilisent dans toute l’Europe. En Italie, le club de l’AS Roma a offert 3 ventilateurs de soins intensifs et 8 lits pour un hôpital romain, qui prend en charge des malades. Un don de 460 000 euros a aussi été fait par le club pour les soignants. Par ailleurs, le Milan AC a effectué un chèque de 250 000 euros pour l’agence régionale d’urgence sanitaire lombarde et le club de l’Inter de Milan a donné 500 000 euros à un hôpital milanais.

La famille Agnelli, qui détient le mythique club de la Juventus Turin, a versé 10 millions d’euros aux services de la protection civile d’Italie. En Angleterre, les clubs de Manchester United et Manchester City ont décidé d’aider les plus précaires. Les deux institutions du football britannique ont versé un don de 100 000 livres à destination des banques alimentaires de la ville de Manchester.