in

Comment Warner Bros. Discovery peut rivaliser avec Netflix et Disney

Le mastodonte est là.

Warner Bros. Discovery, l’union de 43 milliards de bucks de WarnerMedia et Discovery, begin tout juste à déployer ses ailes en tant que méga-entreprise de médias de 40 000 personnes qui s’étend des propriétés du studio de cinéma emblématique Warner Bros. au réseau câblé top quality HBO aux piliers de foundation du câble HGTV et Animal Planet.

L’ancien PDG de Discovery, David Zaslav, tient désormais les rênes, suite au départ du chef de WarnerMedia Jason Kilar (qui a promis des cadeaux d’adieu au personnel que les employés attendaient encore en juin).

Zaslav a de grands projets pour le nouveau conglomérat et a promis 3 milliards de dollars de synergies grâce à la fusion. Il a déclaré lors d’un appel aux résultats de Discovery deux mois avant la summary de l’accord que “nous voulons rivaliser avec Disney et Netflix, mais nous sommes une société très différente des deux”, ajoutant que “nous sommes beaucoup moreover larges que Disney, et nous avons une adresse IP beaucoup in addition identifiable.”

En savoir as well as sur la façon dont le PDG David Zaslav a défini les priorités du nouveau Warner Bros. Discovery

Zaslav a également déclaré que les dépenses combinées des entreprises en contenu seraient “prudentes et judicieuses”, déclarant aux analystes et aux investisseurs que “notre objectif est de rivaliser avec les principaux services de streaming, pas de gagner la guerre des dépenses”.

Alors que l’opérateur historique de streaming Netflix est aux prises avec additionally d’un million de pertes d’abonnés cette année et un cours boursier déprimé, WBD se positionne pour capitaliser sur ses actifs – qui incluent Harry Potter, Batman et les succès de HBO tels que “Succession”.

Mais même avec son puits de propriété intellectuelle apparemment sans fin, tous les projets n’obtiennent pas le feu vert et, dans certains cas, les décisions sont brusquement renversées. WBD a décidé de suspendre le film DC “Batgirl”, malgré le fait que le projet avait déjà été filmé et était en publish-output.

Licenciements dans la suite C et réinitialisation de la stratégie de streaming

Au sommet de la chaîne alimentaire WBD, les changements ont été rapides, la plupart des subordonnés directs de Kilar étant partis, notamment Ann Sarnoff, chef du studio et des réseaux de WarnerMedia, Andy Forssell, directeur général de HBO Max, Jennifer Biry, directrice des communications et de l’inclusion, Christy Haubegger, entre autres..

En savoir furthermore sur les hauts dirigeants de WarnerMedia qui ont quitté après la fusion

Les sorties – en particulier celles de Forssell et Haubegger – ont secoué les membres du personnel. Haubegger a dirigé une division d’équité et d’inclusion aux pouvoirs uniques, suitable directement de Kilar et non des RH, contrairement à la construction typique de nombreuses entreprises hollywoodiennes. Forssell, un adjoint de Kilar qui avait travaillé avec lui à Hulu il y a de nombreuses années, était un dirigeant et un architecte réputé de HBO Max sur lequel de nombreux initiés s’attendaient à rester.

En savoir as well as sur les craintes des initiés après la première série de licenciements de dirigeants  : ” Pourquoi se débarrasser de quelqu’un qui sait comment ça marche ?”

Au-delà de cela, l’équipe d’équité et d’inclusion de as well as de 50 personnes de WarnerMedia s’est inquiétée de ce qu’il adviendrait de leurs attempts robustes, étant donné l’absence d’une unité DEI autonome à Discovery, où les initiatives d’inclusion reposaient sur des groupes de ressources d’employés dirigés par les RH.

“Vous ne compteriez pas sur des bénévoles pour quelque selected que vous pensiez être critique pour l’entreprise”, a déclaré un initié de WarnerMedia. “Vous n’auriez pas un volontaire pour travailler sur la distribution.”

En savoir plus sur la crainte des initiés de Warner Bros. Discovery que la construction write-up-fusion ne réduise les attempts de diversité et d’innovation passés : « Allons-nous perdre cet avantage ?

À l’époque. Chris Licht, ferait l’appel sur la stratégie potential de la plate-forme naissante.

En savoir in addition sur la visite du PDG de Warner Bros. Discovery, Zaslav, à New York, promettant qu’un gel des embauches de l’entreprise se terminerait “assez rapidement”

Mais peu de temps après, trois semaines seulement après le lancement du provider d’abonnement payant, Warner Bros. ainsi que du contenu sportif, de divertissement et de non-fiction”.

qualifiée de ” combinaison d’une mauvaise stratégie et d’une mauvaise allocation du funds ”

Cependant, de nombreux initiés n’ont pas reproché à Licht. Jeff Zucker, qui avait quitté l’entreprise en février après avoir révélé tardivement une relation avec un collègue.

“Ce n’était que de l’ego. Tout un jeu de pouvoir pour un travail plus important ou une indépendance. Hubris. Rien de additionally”, a déclaré un ancien dirigeant de WarnerMedia à propos de Zucker, un autre initié l’appelant un “projet de vanité”.

Nouveau management dans le streaming et continuité dans le contenu

En ce qui concerne les strategies de Zaslav, le PDG a réuni des milliers de ses employés sur le terrain du studio historique de Warner Bros. à Burbank, en Californie, où Oprah Winfrey (dont le réseau câblé PROPRE fait partie du portefeuille Discovery) a raconté aux membres du personnel que Zas avait d’abord approché le mother or father de WarnerMedia. AT&T sur une éventuelle fusion avec Discovery début 2021.

En savoir moreover sur la mairie de Warner Bros. Discovery où David Zaslav a présenté sa stratégie de contenu

L’adjoint de longue day de Zaslav, JB Perrette, supervise toute la stratégie de streaming chez WBD, tandis que Casey Bloys, directeur de HBO et HBO Max, et Channing Dungey, chef du studio de télévision, continuent à occuper leurs postes actuels. L’ancien chef de studio de cinéma, Toby Emmerich, a poursuivi un riche contrat de manufacturing avec la société et a été remplacé par Michael De Luca et Pam Abdy, anciens codirecteurs de MGM Studios.

En savoir plus sur l’homme mystérieux JB Perrette, qui, selon les initiés, est un résolveur de problèmes smart et discret

Les services de streaming HBO Max et Discovery + devraient se combiner en une plate-forme large, qui, selon le moteur de recherche de streaming Reelgood, donnerait une bibliothèque de contenu de additionally de 2 900 émissions de télévision (in addition que celle de Netflix) et plus de 3 000 films.

En savoir in addition sur ce qu’une combinaison de HBO Max et Discovery + offrirait aux téléspectateurs

Mais on ne sait pas remark le calendrier de tout changement se déroulera. les porte-parole de la société ont vigoureusement nié que ce soit le cas.

Les appétits de programmation de HBO et HBO Max, jusqu’à la mi-2022, ont toujours été cohérents avec la marque du câblodistributeur de prestige : drames familiaux, thrillers et “émissions de personnages haut de gamme – tout ce dans quoi vous pourriez faire jouer une star de cinéma”, selon un Agent de télévision.

En savoir plus sur ce que HBO et HBO Max ont demandé dans les nouvelles séries des créateurs de télévision, selon un document divulgué de l’agence hollywoodienne

Des inquiries subsistent sur la marque DC, les droits sportifs et «un poids lourd» pour combiner les forces de deux entreprises mondiales

Plusieurs concerns demeurent, notamment le sort de DC, qui a déjà connu des réductions de staff à la suite de la précédente filiation AT&T de WarnerMedia.

“La fusion de Discovery n’effraie personne du côté de la bande dessinée comme l’a fait l’accord AT&T”, a déclaré un initié de l’industrie de la bande dessinée proche de DC. “Je pense que l’un d’entre eux a montré aux gens à quel level ils étaient jetables, donc la fusion de Discovery n’est qu’un autre jour d’être un rouage dans une device.”

Découvrez les espoirs des initiés de l’industrie de la bande dessinée que la fusion apportera de la stabilité à DC après de lourdes licenciements

Il y a aussi le destin imminent des équipes non scénarisées de l’ancien côté WarnerMedia de l’entreprise. Alors que Discovery proposait des séries scénarisées limitées, il s’agit d’un mastodonte de la télé-réalité, connu pour ses économies et sa réduction des coûts. Les initiés se demandent à quel position Zaslav examinera de près les gros budgets de la programmation originale de HBO et HBO Max, où les coûts de generation d’un programme d’une heure seraient facilement trois fois in addition élevés que ceux de Discovery.

En savoir in addition sur les inquiétudes des initiés de l’industrie selon lesquelles il pourrait y avoir une «pression intense» pour réduire les budgets non scénarisés chez HBO et HBO Max chez Warner Bros. Discovery

Pas encore de mot non moreover sur la manière dont les salaires pourraient être impactés. où les salaires récents variaient de 55 $ de l’heure à 300 000 $ par an.

En savoir additionally sur les salaires de Warner Bros. Discovery, analysés through les divulgations de visa de travail

Et les défis auxquels sont confrontés sans aucun doute même un cadre chevronné comme Zaslav. Les analystes pointent du doigt la dette, l’inflation des coûts des droits sportifs et une lourde demand de réseaux câblés linéaires, y compris TBS, TNT et TruTV de Turner, sans parler de l’incertitude qui plane sur le staff d’une société nouvellement fusionnée, alors que d’autres licenciements se profilent.

“Il y a des rythmes de planification d’entreprise qui doivent être harmonisés c’est tout, des systèmes internes comme la paie, les prestations de santé, les buildings de rémunération, les politiques de vacances”. “Tous ces trucs banals peuvent être une distraction gargantuesque en moreover de toute la planification d’entreprise en salle. Ça va être un lourd fardeau.”

Découvrez les 5 défis clés pour David Zaslav alors qu’il fusionne WarnerMedia et Discovery