2 navires de croisière Holland America bloqués seront autorisés à accoster en Floride avec des passagers malades du COVID-19

Un commissaire du comté de Broward a annoncé sur Twitter que les autorités de Floride étaient parvenues à un accord avec Carnival Corp. pour permettre à deux navires Holland America en détresse d’accoster au port Everglades de Fort Lauderdale.

Quatre passagers sont morts à bord du Zaandam après qu’une épidémie de maladie respiratoire a rendu malades au moins 233 personnes. Jusqu’à présent, neuf passagers ont été testés positifs au COVID-19. Les autorités de Floride craignaient que le fait d’autoriser les passagers du MS Zaandam et du MS Rotterdam à débarquer au port de Fort Lauderdale, Port Everglades, n’aggrave la propagation du coronavirus dans la région.

Le comté de Broward, en Floride, va autoriser deux paquebots de croisière en panne et en difficulté à accoster au Port Everglades de Fort Lauderdale. Le commissaire du comté de Broward, Michael Udine, a tweeté le 2 avril que l’équipe de commandement unifié et Carnival Corp. avaient conclu un accord sur un plan d’action.

L’équipe de commandement unifié comprenait des représentants des garde-côtes américains, du bureau du shérif du comté de Broward, des centres de contrôle et de prévention des maladies, du département de la santé de Floride, des douanes et de la patrouille frontalière américaines, des pilotes du port et d’autres responsables.

Lors d’une réunion de la commission du comté de Broward le 31 mars, le capitaine Jo-Ann Burdian, commandant du secteur des garde-côtes américains, a déclaré que le Zaandam et le Rotterdam ne seraient pas autorisés à entrer dans les eaux américaines tant que la société mère de Holland America, Carnival Corp. n’aurait pas présenté un plan complet pour les soins médicaux. situation sur chaque navire.

La croisière du Zaandam devait durer 14 jours et partir de Buenos Aires le 7 mars. Pour certains passagers, la croisière devait se terminer après 14 jours à San Antonio, au Chili. Pour d’autres, elle devait atteindre Fort Lauderdale le 7 avril. Ces plans ont été détournés à cause du coronavirus et le navire de croisière a été fermé des ports d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale.

Le Rotterdam a été envoyé pour secourir les passagers en bonne santé du Zaandam, avant que les deux navires ne soient autorisés à transiter par le canal de Panama.

Selon un communiqué publié le 1er avril par Holland America, 45 passagers présentent encore des symptômes « légers » sur les navires. Dans le communiqué, la compagnie de croisière a déclaré qu’il y avait 808 invités et 583 membres d’équipage sur le Rotterdam. et 442 invités et 603 membres d’équipage sur le Zaandam.

Lire le communiqué complet de Holland America du 1er avril:

Holland America Line attend la confirmation du débarquement des invités du Zaandam et du Rotterdam à Fort Lauderdale, Fla. Nous restons pleinement engagés avec le Broward Unified Command et d’autres autorités gouvernementales et ambassades pour résoudre cette situation humanitaire et ramener immédiatement près de 1 200 personnes bien qui sont aptes à voyager selon les directives des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Les deux navires devraient arriver à la frontière des eaux américaines tôt demain matin et resteront à l’extérieur des eaux américaines en attendant leur autorisation.

Les invités autorisés à voyager par les CDC seront transférés directement du navire vers des vols pour le retour, la majorité sur des vols charter. Par mesure de précaution, ces invités seront transportés dans des bus qui seront aseptisés, avec des contacts limités de personne à personne et en portant des masques. Ces dispositions vont bien au-delà de ce que le CDC a indiqué comme étant nécessaire pour leur voyage. Les passagers n’ont pas quitté le navire depuis le 14 mars et sont isolés dans leurs cabines depuis le 22 mars.

Les quelque 45 passagers qui souffrent toujours d’une maladie mineure et ne peuvent pas voyager pour le moment continueront à s’isoler à bord jusqu’à ce qu’ils soient rétablis. Le débarquement aura lieu à une date ultérieure à déterminer et seulement après que les passagers se soient rétablis et qu’ils soient en accord avec les directives des CDC pour être aptes à voyager.

Pour les quelque dix personnes qui ont besoin de soins intensifs immédiats au bord de la mer, nous avons obtenu l’approbation d’un partenaire du système de santé local qui les acceptera pour traitement. Ce petit nombre de personnes est le seul groupe qui aura besoin d’un soutien des ressources médicales du comté de Broward et il est nécessaire pour éviter que leur santé ne se détériore davantage.

Depuis le 22 mars, 97 invités (83 sur Zaandam / 14 sur Rotterdam) et 136 membres d’équipage sur Zaandam (0 sur Rotterdam) ont présenté des symptômes de grippe. Nous avons constaté une diminution significative de la présentation de nouveaux cas sur Zaandam, avec seulement 1 nouveau cas signalé au cours des dernières 24 heures.

Le Rotterdam compte 808 passagers et 583 membres d’équipage. Sur le Zaandam, il y a 442 invités et 603 membres d’équipage.
Holland America Line fait appel à la compassion et à la raison dans l’examen et l’approbation de notre plan de débarquement par les autorités de Floride et nous remercions ceux qui ont soutenu nos efforts.

Nous apprécions le soutien du Président Trump pour résoudre la situation humanitaire critique de nos invités – dont 311 citoyens américains et 52 résidents de Floride. Il y a également quatre enfants de moins de 12 ans à bord.

En raison de problèmes sanitaires mondiaux, Holland America Line a pris la décision de suspendre ses opérations de croisières mondiales pendant 30 jours et de mettre fin à ses croisières actuelles dès que possible. À l’époque, le Zaandam effectuait une croisière en Amérique du Sud qui avait débuté à Buenos Aires, en Argentine, le 7 mars et devait se terminer à San Antonio, au Chili, le 21 mars. Des tentatives ont été faites et refusées pour débarquer les invités au Chili le 15 mars et dans d’autres ports le long de la route. 15 mars et dans d’autres ports le long de la route vers les États-Unis.

Le 21 mars, le Zaandam devait initialement entamer une croisière de 20 jours vers l’Amérique du Sud et le canal de Panama au départ de San Antonio, au Chili, pour se terminer à Fort Lauderdale le 7 avril. Le 30 mars, une prolongation supplémentaire de 30 jours des annulations de croisières a été annoncée, incluant les départs jusqu’au 14 mai.

Faut-il partir en croisière ?

Certaines actualités sont peu réjouissantes notamment celles en lien avec le coronavirus. Comme les bateaux sont des lieux fermés, il suffit d’une contamination pour que les conséquences soient dramatiques. Toutefois, lorsque l’épidémie sera terminée en France et dans le monde entier, il sera préférable d’envisager un nouveau départ en vacances. Après avoir été confiné pendant plusieurs semaines, vous aurez besoin de vous évader. Il faudra alors se demander quoi prendre en croisière et vous aurez la possibilité de profiter de quelques jours de congés.

  • La valise doit bien sûr être adaptée aux conditions climatiques et à la période.
  • Il faudra sans doute respecter quelques règles lorsque les départs en croisière seront à nouveau envisageables.
  • La croisière reste le moyen le plus intéressant de s’évader puisque vous pouvez visiter plusieurs pays en l’espace de quelques jours.
  • C’est aussi une solution très abordable, il faut prévoir moins de 500 euros pour 4 jours même pour visiter l’Italie.

Si aujourd’hui, la croisière n’est pas envisageable à cause du coronavirus, vous pourrez tout de même profiter d’un départ en vacances dans quelques mois, d’où l’intérêt de réserver dès maintenant votre séjour. Vous pourrez alors jouir de prix assez sympathiques notamment pour la fin de l’année.